Comment devenir chauffeur de taxi ou de Uber à Bruxelles ?

Selon la région concernée, différentes réglementations s’appliquent en Belgique pour le transport de particuliers. Dans un souci d’équité, les chauffeurs de taxi et de VPC (véhicule privé avec chauffeur) comme Uber sont logés à la même enseigne à Bruxelles et dans l’ensemble de la Wallonie. Ainsi, que vous soyez indépendant ou associé à une entreprise, vous devez nécessairement obtenir une licence pour avoir le droit de pratiquer votre activité sur le territoire.

Le secteur du transport professionnel est en effet réglementé et s’appuie sur deux textes de lois : l’ordonnance du 27 avril 1995, ainsi que l’arrêté du 29 mars 2007. Avant de lancer votre activité, assurez-vous donc d’être en mesure de pouvoir effectuer les démarches nécessaires à l’obtention de cette autorisation.

Pour y voir plus clair, nous vous proposons ici un aperçu des procédures à suivre, que vous souhaitiez devenir chauffeur de taxi ou de Uber à Bruxelles.

La licence LVC, un passage obligé

vtc-taxiLa législation belge ne fait donc aucune différence majeure entre la conduite de taxi et la location de voiture avec chauffeur (LVC). Les deux cas sont effectivement soumis aux mêmes obligations. Cela a notamment pour but d’assurer la réglementation du secteur afin d’éviter toute dérive et de garantir la sécurité des usagers.

Dans ce cadre, l’obtention de la licence LVC est nécessaire, car elle implique en réalité l’assurance que le professionnel a suivi une formation avant d’exercer. Et si, jusqu’en 2019, une partie de la formation restait facultative, l’ensemble du suivi est désormais obligatoire pour l’ensemble des candidats.

La formation en question est composée de plusieurs étapes. Celles-ci abordent à la fois une partie théorique liée au métier de chauffeur, mais aussi des tests de sélection et des épreuves qui déterminent si le candidat est apte à exercer ce métier. Il s’agit donc d’un véritable parcours d’apprentissage très encadré.

Quel que soit votre objectif professionnel, vous aurez affaire directement à l’entité Bruxelles Mobilité, la seule qui soit reconnue dans le secteur pour dispenser ladite formation et délivrer les droits d’exercer. Cela permet également de garantir que l’apprentissage est le même pour tous les candidats. C’est aussi un moyen d’éviter toute tentative de fraude et d’assurer le contrôle de tous les professionnels du milieu.

Comment obtenir une licence LVC ?

Pour effectuer une demande de licence LVC, il vous faudra donc vous rapprocher de Bruxelles Mobilité et faire votre démarche d’inscription. Ainsi, vous serez accompagné(e) tout au long de la procédure, et un suivi sera fait pour que vous validiez l’ensemble de la formation. Celle-ci se déroule selon le plan suivant :

  • Dans un premier temps, vous devrez assister une séance d’information sur le métier de chauffeur. C’est cette étape qui est rendue obligatoire depuis 2019. L’inscription à cette séance est gratuite et se fait exclusivement en ligne sur https://www.brusselsdrivers.brussels/. La séance elle-même se déroule à distance, pour une durée maximale de 2 heures chaque mercredi après-midi.
  • Vous devrez assister à une première session de sélection, qui se déroule via des tests informatisés, tous les lundis et mardis. L’inscription est payante et se fait sur rendez-vous au guichet. À l’issue de ces tests, vous aurez également un entretien avec un psychologue.
  • L’étape suivante revient sur un aspect plus théorique puisqu’il s’agit de nouvelles séances de formation appelées « Questions/Réponses ». Celles-ci se déroulent à la fois en physique et à distance. Leur accès est gratuit, bien qu’il soit demandé de s’y inscrire en amont.
  • Enfin, vous pourrez vous inscrire comme candidats aux examens régionaux. Cette procédure est payante et doit être faite au guichet après avoir pris rendez-vous. Ces examens se déroulent tous les jeudis. En cas de forte demande, certains peuvent également avoir lieu le vendredi.

L’ensemble de ces points est obligatoire. À l’issue de la formation et après délivrance de votre licence, vous aurez également la possibilité de suivre un cours de conduite écologique également dispensé par le même organisme. Cette formation est facultative.

Pratiquer comme chauffeur de taxi ou de Uber à Bruxelles

Une fois votre licence LVC en main, vous n’aurez donc plus qu’à lancer votre activité, que ce soit en tant qu’indépendant ou en partenariat avec une société. Il vous reste toutefois à vous assurer d’être dans les règles au regard de l’activité choisie. En effet, si vous souhaitez conduire un taxi, il vous sera demandé un certificat de capacité.

Ce certificat n’est pas nécessaire si vous êtes chauffeur LVC à Bruxelles. En revanche, pour travailler sur des plateformes comme Uber, vous devrez fournir d’autres informations et documents :

  • Votre numéro de TVA
  • Les renseignements concernant votre véhicule, qui doivent répondre aux normes de Uber
  • La souscription à une assurance qui couvre votre activité
  • La validation de votre licence LVC.

Taxis comme LVC Uber, le secteur du transport de personnes est très réglementé à Bruxelles, et les contrôles sont particulièrement fréquents. C’est pourquoi nous vous invitons à suivre l’ensemble de ces dispositions pour vous assurer d’exercer dans les règles.